Missionnaires de la miséricorde divine
http://misericordedivine.fr/Chronique-de-mai-aout-2015
      Chronique de mai - août 2015

Chronique de mai - août 2015


Jeudi 14 mai, solennité de l’Ascension : les confirmations sont conférées par Mgr Rey à dix enfants de la paroisse saint François de Paule, ainsi qu’à trois adultes. Le pont de l’Ascension sera d’ailleurs bien occupé spirituellement pour certaines familles car le dimanche suivant ont lieu les premières communions !

Samedi 16 mai : journée de cohésion pour tous les séminaristes de la Castille, qui consiste essentiellement en une marche sur le Chemin des Douaniers toute la matinée et des jeux de société le soir, l’après-midi étant consacré au travail intellectuel !

Du 14 au 17 mai  : pendant le pont de l’Ascension, l’abbé Molin - sous sa casquette d’aumônier militaire de l’Ecole du Personnel Paramédical des Armées (bref, retenons qu’il est aumônier des infirmiers) - se trouve à Lourdes pour le Pèlerinage militaire international. Martial et marial.

Dimanche 17 mai : les familles de la paroisse sont cette fois réunies pour les premières communions. Petite nouveauté cette année, ce n’est plus l’abbé Gillet qui s’occupe de la préparation des enfants (étant désormais à plein temps à Marseille), mais l’abbé Dubrule dont le sermon est remarquablement beau mais laisse moins de place à l’exercice du don des larmes. Emouvant cependant.

Du samedi 23 au lundi 25 mai : les abbés Dubrule et Molin, ainsi que Frère Guillaume et l’abbé Gonzague sont sur les routes de Chartres. Monsieur l’abbé Loiseau les rejoint le dimanche soir. Ils accompagnent notamment les chapitres « adultes » et « familles » de la paroisse. Entre deux temps de prière, beaucoup de pèlerins n’hésitent pas à demander aux Missionnaires des nouvelles du « bar ».

Vendredi 29 mai : la paroisse saint François de Paule, en coopération avec les paroisses cathédrale et Saint Pie X, organise un grand dîner des voisins, sur la place de l’église : 300 personnes sont présentes et jouent bien le jeu de la rencontre. L’ambiance est excellente et le repas s’achève par la contribution musicale des séminaristes et des volontaires : chants de marins, chants populaires, variétés française et étrangère et bien sûr quelques tubes à vocation missionnaire testés l’an dernier à la fête de la musique. Succès.

Samedi 30 et dimanche 31 mai : les aumôneries des collège et lycée de la paroisse partent en pèlerinage à Cotignac avec les autres aumôneries du diocèse. L’abbé Dubrule, ainsi que les abbés Vincent et Montfort, les accompagne. 15 km de marche, veillée de prière, adoration de nuit, messe du dimanche de la Sainte Trinité célébrée par l’évêque : le programme spirituel est solide et renforcé par le charisme de prédication du Père Daniel-Ange.

Lundi 1er juin : Monsieur l’abbé Loiseau donne un après-midi de cours sur les points clés de la théologie musulmane aux séminaristes du diocèse. Merci, monsieur l’abbé, d’avoir sacrifié une bonne partie de votre journée désert pour la bonne cause !

Dimanche 7 juin  : en ce jour de la Fête-Dieu, Mgr Aveline, évêque auxiliaire du diocèse de Marseille, célèbre la grand-messe et confirme les enfants de la paroisse Saint Charles. C’est la première fois depuis la réforme liturgique qu’un évêque célèbre la forme extraordinaire à Saint Charles !
A Toulon, l’après-midi est marquée par une belle procession du Saint Sacrement réunissant les paroisses du centre-ville, dont Saint François de Paule. Mgr Rey est présent comme d’habitude pour porter Notre Seigneur dans les rues de Toulon, devant qui les premiers communiants de cette année ont la joie de lancer les pétales de fleurs.

Du 11 au 19 juin : voilà les derniers examens de l’année qui se profilent pour les séminaristes de la communauté. A l’heure où cette chronique est écrite, on peut affirmer qu’ils se sont très bien passés. Merci à saint Joseph de Cupertino !

Dimanche 21 juin : six garçons de la paroisse Saint François de Paule prononcent leur profession de foi devant l’abbé Dubrule. En ce même dimanche, l’abbé Loiseau rend visite à l’abbé Bévillard et à Frère Guillaume en célébrant la messe à Notre Dame du Peuple de Draguignan. L’après-midi de dimanche est consacré à la préparation de la « fête de la musique ». Mais plutôt que de fêter la musique, les séminaristes et prêtres de la communauté veulent en profiter pour célébrer Jésus au Saint Sacrement et pour évangéliser ! Pour ce faire, rien de tel que de s’associer aux communautaires de l’Emmanuel. D’un côté, les groupes de musique de l’Emmanuel et de la Communauté se succèdent sur le podium installé (par la mairie) devant l’église saint François de Paule et, de l’autre, les missionnaires de la paroisse et de l’Emmanuel invitent les passants à entrer dans l’église et les accompagnent prier devant le Saint Sacrement.

Du lundi 22 au mercredi 24 juin : les séminaristes sont en retraite de fin d’année au séminaire de la Castille. Ces trois jours sont prêchés par le Père Gilbert Narcisse, op, sur le thème des « joies et tristesses de la foi. »

Jeudi 25 juin  : le RCTP – Rugby Club de la Terre Promise – le club de rugby du séminaire fondé par l’abbé Bévillard alors qu’il était encore séminariste, organise en cette fin d’année un tournoi « loisir » avec cinq autres équipes de la région. L’ambiance est excellente et se conclut par la bénédiction des joueurs donnée par l’abbé Bévillard, ainsi que par un barbecue géant au séminaire de la Castille. Voilà de quoi créer des liens entre le rugby et l’Église. Et il y a de nombreux fruits. Espérons pour l’abbé Bévillard qu’il parviendra un jour à être nommé aumônier officiel du RCT.

Dimanche 28 juin : après trois jours de travail acharné, tout est prêt pour la cérémonie des ordinations diocésaines. L’évêque de Toulon ordonne huit diacres et quatre prêtres. Sa journée aura été chargée car il était le matin même sur le port de Toulon en tête de la procession organisée par la Cathédrale et Saint François de Paule, pour bénir les bateaux de pêche – comme de coutume en ce dernier dimanche de juin, veille de la Saint Pierre…

Du jeudi 9 juillet au dimanche 26 juillet : les abbés Vincent et Gonzague, accompagnés de Clément, dirigent le camp Saint Michel pour 80 enfants de 8 à 12 ans. C’est l’abbé Molin qui en est l’aumônier pour la 2e année. Le camp se clôt par un son et lumière splendide et drôle où cow-boys, Indiens et sheriffs sont joués par les enfants enchantés. Ce spectacle n’aurait pas été possible sans le somptueux décor construit par les garçons du camp Jean-Paul II, que dirigeaient cette année l’abbé Montfort et Frère Guillaume.

Pendant ce temps, l’abbé Bévillard officie au camp inter-troupes en tant qu’aumônier de la troupe ES 1ère Toulon. L’abbé Gillet revient dans le Var pour camper avec sa meute de Marseille, tandis que les louvetiers Mathieu, Médéric et Edouard sont au camp des louveteaux de la paroisse avec l’abbé Dubrule pour aumônier.

Lundi 13 juillet : monsieur l’abbé Loiseau part incognito au Maroc, rencontrer des convertis au christianisme, en quête d’un soutien venant de l’Église catholique. (La législation marocaine est l’une des plus sévères pour ceux qui désirent devenir chrétiens.) Plusieurs rencontres passionnantes ont lieu, dont on ne peut davantage parler dans ces lignes.

Dimanche 19 juillet : grande joie pour les paroissiens de Saint François de Paule ! Les cloches de leur église se remettent à sonner, après que la municipalité a fait remettre en état le système de conduite des cloches. Désormais, l’angélus et les heures de la journée rythment le quotidien du port de Toulon.

Du lundi 20 au dimanche 26 juillet, l’abbé Dubrule se trouve à Moissac avec l’abbé Hugues et Mathieu pour une session de chants à l’école de Marcel Pérès… Outre le plaisir d’approfondir le patrimoine grégorien dans un cadre idéal, cette session est l’occasion d’évangéliser un milieu certes passionné par le chant médiéval, mais pas toujours assidu à la pratique religieuse.

Du 13 au 22 août : tous les membres de la communauté se retrouvent à Toulon pour le début du camp SPES, camp de formation et d’évangélisation où sont inscrits une centaine de jeunes. Le thème de cette année est Sans le Christ, la mort de l’homme. C’est l’occasion pour les conférenciers qui se succèdent de rappeler l’importance de la doctrine du péché originel et de la grâce, de souligner les richesses de l’anthropologie chrétienne et de mettre en lumière les erreurs des philosophes modernes. Cette formation intellectuelle, enrichie de carrefours pratiques sur l’évangélisation, est vivifiée par un rythme liturgique et spirituel soutenu. Tout cela est essentiel pour que les jeunes missionnaires partent annoncer avec foi et assurance l’Évangile aux plagistes de Toulon. Les résultats sont visibles et phénoménaux chez les évangélisateurs, et un peu moins visibles chez les auditeurs : l’un sème, l’autre moissonne !

Du 24 au 29 août : la communauté tout entière, enrichie de trois nouveaux entrants (propédeutes) part en session de rentrée : elle est généreusement accueillie dans une splendide demeure dans l’Ain. C’est notamment l’occasion de se confier au Saint Curé d’Ars auprès de qui la communauté se rend en pèlerinage.

Lundi 31 août : c’est la rentrée des classes. Les séminaristes de la communauté quittent donc leur maison et leur Père (l’abbé Loiseau) pour retrouver les autres étudiants du diocèse sur le chemin du séminaire de la Castille. Au total, quarante séminaristes font leur rentrée, en plus d’une dizaine d’autres, en stage par monts et par vaux.
Le même jour, l’abbé Dubrule et Frère Guillaume font aussi leur rentrée scolaire, mais avec les professeurs du collège Notre Dame des Missions à Toulon dont ils assurent l’aumônerie

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France