Missionnaires de la miséricorde divine
http://misericordedivine.fr/De-la-sanctification-par-la
      De la sanctification par la liturgie

De la sanctification par la liturgie

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 18 avril 2012
  • réagir

L’anniversaire du concile Vatican II donne lieu à bien des commentaires et des polémiques.


Une fois de plus, la constitution Sacrosanctum Concilium sur la liturgie met en évidence la grande infidélité à ce concile. Permettez-moi de rappeler quelques points de cette constitution.

La liturgie est le sommet auquel tend l’action de l’Eglise et en même temps la source d’où découle toute sa vigueur (SC 5).

Elle est adoration du Père, c’est là le modèle de toute liturgie qui est connaissance, amour et adoration de Dieu invisible (SC 5 et 13).

Elle est présence du Seigneur Jésus. Le Christ est Maître de la liturgie, il guérit, il pardonne et se donne en particulier dans l’Eucharistie.

Elle est économie du salut. Par la liturgie, c’est l’œuvre rédemptrice qui se prolonge. La liturgie actualise tout au long de l’année les mystères de la vie du Christ (SC 5). Le mystère pascal, particulièrement le sacrifice de la Croix, est au centre de la liturgie (SC 5, 6, 106 et 107).

Elle est la respiration de l’Eglise, l’âme de sa vie et aussi manifestation de la présence de l’Eglise, elle est l’épouse du Christ qui dialogue avec son Seigneur.

Elle est intérieure et extérieure, harmonie de l’âme avec la voix (SC 11). Elle est intérieure dans son union au sacrifice du Christ et de son Eglise (SC 9 et 12).

Si l’intelligibilité des rites et des lectures permet une certaine place au vernaculaire, la langue latine doit être conservée (SC 36) et le chant grégorien doit garder la place qui lui revient (SC 116).

Il faut bien constater que nous sommes loin de toutes ces exigences. Au lieu d’être mystère et liturgie céleste, certaines liturgies sont plutôt le reflet d’un enfer terrestre. Il s’agit pour nous tous de prendre à cœur cette constitution Sacrosanctum Concilium pour vivre de la liturgie comme don de l’amour du Christ.

Que ce Carême et ces fêtes pascales nous fassent grandir dans le mystère du Christ ressuscité

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France