Missionnaires de la miséricorde divine
http://misericordedivine.fr/Guerre-a-la-creche
      Guerre à la crèche

Guerre à la crèche

La demande de préfets à des conseils généraux ou à des mairies de retirer des crèches au nom de la laïcité illustre bien le climat sectaire dans lequel nous nous trouvons.


C’est d’ailleurs à la demande du mouvement antichrétien « La Libre Pensée » que l’Etat français intervient en bon élève obéissant aux idéologues. On se croirait revenu aux pires heures de la Révolution ou de la IIIe République. Je crains que des clercs dans les prochains jours ne se fassent les chantres de cette idéologie pour apparaître les courtisans de cette laïcité.

S’il s’agit de faire disparaître tous signes religieux dans l’espace public nous allons tomber dans le grotesque avant que cela ne devienne du harcèlement. Le phénomène religieux a imprégné le culturel et la politique pendant des siècles et si l’on veut supprimer toutes références spirituelles de la vie sociale, alors on détruit une partie essentielle de l’histoire de notre pays. En conséquence il faut empêcher tous les concerts qui comprendraient des chants sacrés en présence d’officiels , fermer les musées, cacher les calvaires et les statues dans les rues, interdire la venue des officiels pour des enterrements, supprimer tous les logos de régions ou de communes dont beaucoup ont des croix, interdire tous les bals ou manifestations culturelles en rapport avec des fêtes religieuses, interdire les éclairages dans les villes au moment de Noël car c’est honorer Celui qui est la lumière. Il n’est pas étonnant que le Grand Orient de France ait profité de cet événement (ou provoqué) pour faire 25 propositions pour la laïcité qui vont exactement dans ce sens. Honneur au petit nombre d’évêques de France qui ont le courage de dénoncer les agissements sectaires de la Franc-maçonnerie.

Même l’arrêt « Lautsi » du 18 mars 2011 de la Cour européenne des droits de l’homme reconnaît que la présence de crucifix dans des établissements publics n’est qu’un simple décor passif sans constituer une forme de propagande. Il faut donc que l’Etat soit bien idéologue pour soutenir une telle position afin d’éliminer toute référence à ce qui fut la religion majoritaire des Français. La suite logique serait donc la suppression dans le vocabulaire et le calendrier de toute mémoire des fêtes religieuses. D’autres l’ont fait dans l’histoire de notre pays, ce fut le temps de la Terreur.

Quand des gouvernants se prêtent à ce jeu sectaire de l’éradication totale de tout le patrimoine spirituel d’un pays c’est que la persécution violente n’est pas loin. Je crains que devant cette conception de la laïcité, la réponse nous soit apportée par l’islamisme. Le djihad va alors se manifester d’une autre manière dans le domaine public.

Que le mystère de Noël vous comble de joie intérieure et de paix sans craindre les folies du monde

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France