Missionnaires de la miséricorde divine
http://misericordedivine.fr/Les-enjeux-d-une-canonisation
      Les enjeux d’une canonisation

Les enjeux d’une canonisation

Le directeur du Monde des Religions, Frédéric Lenoir, émet des doutes sur l’opportunité de la canonisation de Jean-Paul II du fait de ce pontificat contrasté.


Il se fait le porte-parole de tout un courant dans l’Eglise qui, tout en reconnaissant la vie mystique et la personnalité hors du commun de Jean-Paul II, n’accepte pas ses choix théologiques et ecclésiaux.

En effet Frédéric Lenoir qui, par ailleurs, ne reconnait pas la divinité du Christ, conteste l’ultra-conservatisme non évangélique de Jean-Paul II. Il lui reproche d’avoir favorisé la montée d’un épiscopat réactionnaire hostile à la théologie de la libération, sa morale familiale rejetée par l’ensemble des catholiques (sic !), l’ensemble de sa théologie dogmatique et enfin une conception cléricale de l’Eglise se fondant sur une vision traditionnelle du sacerdoce. En fin de compte, Frédéric Lenoir nous révèle que le pape Jean-Paul II était tout simplement catholique et qu’il fut un pape hors du commun.

Il est tout-à-fait significatif par ailleurs que la Fraternité Saint Pie X et la CRC continuent de présenter Jean-Paul II comme un œcuméniste dangereux, un gnostique obsédé (sic) ou un humaniste dégénéré. Les violentes critiques des uns et des autres aussi bêtes que méchantes s’annulent. Pour les uns (tendance progressiste), la canonisation est précipitée pour asseoir des positions théologiques conservatrices, pour les autres (tendance sectaire) c’est pour canoniser le modernisme.

Comme catholiques fidèles à l’Eglise, nous retiendrons de Jean-Paul II la fidélité à l’enseignement du Magistère constant, sa théologie du sacerdoce et du sacrifice de la Messe, sa théologie du corps, sa défense de la famille, sa condamnation énergique de la contraception et de l’avortement, sa lutte historique contre le communisme et la théologie de la libération, son amour de la Sainte Vierge et des saints (plusieurs centaines de canonisations), sa lutte contre le relativisme religieux, son combat contre la décadence morale de l’Occident, son insistance sur l’évangélisation et enfin ses nombreux voyages qui ont permis d’affirmer l’autorité pontificale.

Les loups, sectaires ou hétérodoxes, peuvent continuer de hurler, les saints continuent de passer. Saint Jean-Paul II est un témoin de l’indéfectibilité de l’Eglise. François le canonise et enseigne les mêmes vérités prophétiques. Les loups sont vieux et dépassés, dans leur haine de la papauté et de la communion de l’Eglise ils s’entredévorent. Ils sentent déjà la mort, le mystique Jean-Paul II fait déjà partie de l’Eglise éternelle.

Cette canonisation est la révélation de la puissance de vie de l’Eglise catholique contre les œuvres de mort

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France