Missionnaires de la miséricorde divine
http://misericordedivine.fr/Nouvelles-de-mai-2009
      Nouvelles de mai 2009

Nouvelles de mai 2009

Il est des journées qui marquent la vie d’une communauté, tant les événements se précipitent, qu’ils soient heureux ou non.


- Alors que l’abbé Loiseau gagne Senlis pour le mariage du prince Jean avec Philomena de Tornos, célébré par Mgr Dominique Rey, Matthieu part au Puy-en-Velay pour huit jours de retraite. Le reste de la communauté regagne tant bien que mal la bonne ville de Toulon, après une semaine de formation au Barroux... Tant bien que mal ? Oui, il faut l’admettre : Guillaume met de l’essence dans un moteur diesel ; la voiture est laissée à l’abbaye, faute de garage ouvert. Pierre rate une marche - la dernière d’un escalier qui en compte pourtant beaucoup - et son pied droit fait aussitôt entorse à la bonne marche de la soirée. Il n’est pas jusqu’à l’abbé Dubrule qui, peiné par les critiques (pourtant atténuées par rapport à la réalité) dont il fit l’objet dans les précédentes chroniques, éprouve le besoin de se justifier devant moi, guitare à la main. Je vous laisse imaginer le résultat et m’abstiens de tout commentaire, de peur qu’il ne renouvelle sa tentative ! Dure journée, vraiment...

- Le 3 mai, l’abbé Loiseau s’envole au Liban, avec un jeune baptisé parisien, Paul, pour rendre visite à Gabriel. Ce dernier leur compose un programme intense pendant le temps de leur séjour. Le clergé est accueillant, Gabriel en pleine forme. Il a su s’adapter à la réalité libanaise, a appris l’arabe, le comprenant mieux qu’il ne le parle, et souhaite poursuivre sa formation en France. Si certains se promènent paisiblement autour du globe, d’autres en revanche assurent la permanence de la paroisse : l’abbé Dubrule encadre une retraite de confirmation, participe au pèlerinage des étudiants et jeunes professionnels à la Castille, aidés par les séminaristes qui s’occupent de l’accueil, de l’animation des jeux et de la liturgie.
- article 44

- Le samedi 9 mai est organisé un concert de Damien Poisblaud à l’abbaye du Thoronet devant 400 personnes. Florent, élu chantre de l’année à Saint-François-de-Paule (vote secret au cours d’un scrutin obscur et truqué), part l’aider. Le lendemain, notre ami Florent troque son statut de choriste à celui de chef de schola, pour les vêpres chantées à la cathédrale de Toulon par les séminaristes de la Castille, dans le cadre de l’année Saint-Paul ; puisque le jour s’y prête, nous sommes indulgents avec lui, d’autant que sa prestation en grégorien est tout autant remarquable que remarquée : antienne grégorienne et magnificat en faux-bourdon.

- Nos quatre propédeutes partent deux jours plus tard en retraite, à la sauce ignacienne. C’est le début du grand silence. En effet, du 12 au 20 mai, ils sont prêts d’Aix pour tenter de répondre à cette question essentielle : Dieu les appelle-t-il à entrer au séminaire pour devenir prêtre ? A l’issue de cette retraite, ils donneront leur réponse aux pères. Ces derniers feront à leur tour part de leur décision, vers la mi-juin. Dans l’intervalle, il est interdit de parler à quiconque de son vœu, pour bien rappeler que, si c’est Dieu qui appelle, c’est l’Église qui confirme cet appel : tant qu’elle ne s’est pas prononcée, le propédeute doit rester discret.

- Le jour de l’Ascension, nous partons en pèlerinage paroissial à Notre-Dame du Beausset-Vieux. Ne nous mentons pas : nous souffrons dans cette montée assez pentue, ce qui n’empêche pas Akéla (Matthieu) et ses assistants d’organiser des jeux pour prendre en charge les plus jeunes, pendant que les paroissiens sont accueillis par l’abbé David Le Boursicaud qui se fait aimablement guide des lieux pour l’occasion.

- Les 22 et 23 mai, l’abbé Loiseau et Florent encadrent la retraite de profession de foi pour les quatre jeunes de notre paroisse, tandis qu’une sortie d’enfants de chœur est organisée à Marseille : l’abbé Dubrule célèbre la messe à la crypte de Notre-Dame de la Garde, avant de conduire les dix-neuf enfants à... la piscine ! Le 24 mai se déroule la cérémonie de confirmation. Deux jours plus tard, plusieurs membres de la communauté participent à un concert de de Michael W. Smith, chanteur américain de pop louange... Les avis sont très largement partagés à l’issue de l’événement.


- Arrive enfin une des manifestations les plus célèbres de France dans notre milieu : le pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté. Toute la communauté s’y rend, prenant des engagements variés : Florent et Pierre - qui, depuis la retraite saint Ignace, décide de prolonger son imitation du saint boiteux - gagnent le chapitre Saint-Benoît-Joseph-Labre, fondé par les Témoins de la Miséricorde (temoinsdelamisericorde.fr) l’an dernier, qui accueille des frères de la rue, en situation de vie précaire. Thomas y passe également une partie de son temps, partagé avec le mouvement Missio dont il fit longtemps partie. Jean-Dominique s’inscrit dans un chapitre des Yvelines, Saint-François-d’Assise, où il retrouve nombre d’amis, et invite à sa suite Henry. Guillaume privilégie un chapitre du Var tandis que Matthieu rejoint Saint-Eloi, chapitre regroupant des jeunes des grandes écoles de commerce (le pistonné !). Quant à l’abbé Dubrule, il suit la règle fixée aux prêtres et se rend dans les régions où on l’envoie, prêchant avant tout le règne de la Miséricorde : ses bras sont aussi fatigués que ses pieds, à force de confessions ! L’abbé Loiseau, de permanence à la paroisse, n’arrive que le dimanche soir et marche toute la journée du lundi avec la région Provence, qui compte un certain nombre de paroissiens de notre chère paroisse Saint-François-de-Paule. Lundi soir, nos deux prêtres se retrouvent à Versailles, chez des amis de la communauté, pour un dîner avec le père-abbé du Barroux et quelques autres prêtres. Le lendemain, l’abbé Dubrule prend quelques jours de vacances en famille. Reviendra-t-il ? Telle est la non-question qui se pose.

Et c’est ainsi que la Miséricorde de Dieu nous guide jour après jour…

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France