Missionnaires de la miséricorde divine
https://misericordedivine.fr/Chronique-de-juin-a-aout-2016
      Chronique de juin à août 2016

Chronique de juin à août 2016

Voici les événements de la communauté pendant les mois de juin à août 2016


Du 6 au 17 juin : les séminaristes sont en examen de fin d’année. Malgré la chaleur, la préparation des camps d’été ou des JMJ, cette session est intégralement validée, grâce à Dieu !

Du 15 au 17 juin : l’abbé Dubrule et l’abbé Gillet, accompagnés de Marie Jammot, vierge consacrée liée à la paroisse, sont à l’abbaye de Jouques pour accompagner 14 jeunes de 4e et 3e qui préparent leur profession de foi.

Mardi 21 juin : la communauté tâche de donner un sens chrétien et missionnaire à la « Fête de la musique ». La mairie mettant à notre disposition une estrade devant l’église Saint-François-de-Paule, les musiciens et chanteurs de la communauté s’en donnent à cœur joie pour témoigner de leur foi à travers des chants de louange et surtout des « tubes » retravaillés. Comme le veut désormais la tradition, un groupe de chanteurs de l’Emmanuel précède le nôtre sur la scène tandis que les paroissiens évangélisent sur la place et font rentrer les gens dans l’église.

Vendredi 24 juin : l’abbé Gillet passe la journée avec les autres aumôniers de l’hôpital de la Timone à Marseille. Ils se sont donné rendez-vous pour une récollection au Foyer de Charité de Branguier.

Dimanche 26 juin : après trois jours de travaux préparatoires, la cérémonie des ordinations diocésaines se déroule selon la coutume sous la cathédrale de verdure de La Castille. Six prêtres et sept diacres sont ordonnés. Toute la communauté est présente, excepté l’abbé Loiseau qui est à Bordeaux pour l’ordination sacerdotale de l’abbé Bertrand Catala.

Du 1er au 3 juillet : l’abbé Loiseau et l’abbé Hugues marchent avec les pères de famille de la paroisse sur les routes de Cotignac. Finies les marches forcées à n’en plus finir sous le chaud soleil provençal : l’abbé Loiseau avait fait réduire le parcours de 40 à 25 kms cette année ! C’est le père de Maistre, aumônier de Stanislas, qui est invité à prêcher sur la paternité et la masculinité. Pendant ce temps, l’abbé Gillet célèbre le mariage de Cyrielle Maurin, une ancienne de nos camps Spes.

Du 3 au 10 juillet : l’abbé Mathieu Grenier qui vient de prendre l’habit troque une dernière fois sa soutane contre l’uniforme d’Akéla et part avec l’abbé Matthieu… Bévillard pour le camp louveteaux de la meute 1ère Toulon. Les petits loups sont encadrés par Edouard (Bagheera) et Clément qui rejoint la meute en vue d’être assistant l’année prochaine.

Du 11 au 15 juillet : l’abbé Gillet passe quelques jours avec les guides de la 6e Marseille, près d’Agen.

Du 6 au 21 juillet : un fort détachement de la communauté se consacre aux camps du Centre Saint Michel : l’abbé Molin, l’abbé Vincent, Clément, Sébastien et Guillaume sont au camp Saint Michel pour faire vivre des vacances chrétiennes aux garçons de 8 à 12 ans, tandis que l’abbé Dubrule, l’abbé Montfort et frère Guillaume sont au camp Saint Jean-Paul II, pour les adolescents. Au total, 115 enfants sont accueillis, encadrés par 25 adultes. La veillée finale, qui avait pour sujet le martyrs chrétiens sous l’empire romain, a été époustouflante par la qualité des décors, des costumes, du jeu des enfants et la beauté du texte. Rien à envier aux spectacles du Puy du Fou !

Du 17 juillet au 2 août : la communauté emmène près de 300 jeunes du groupe SPES aux Journées Mondiales de la Jeunesse, à Cracovie. Ces JMJ s’inscrivent parfaitement dans le thème de l’année de la Miséricorde, puisqu’il s’agit de suivre les traces de Sainte Faustine et de Saint Jean-Paul II. Partant de Toulon, le groupe SPES s’arrête d’abord au sanctuaire de Częstochowa célèbre pour sa Vierge Noire, puis passe quelques jours à Kalwaria, le deuxième sanctuaire marial du pays, cher à Karol Wojtyla. Le rythme spirituel est très intense, l’accueil des Polonais plus que chaleureux. La deuxième semaine se passe à Cracovie, dont Jean-Paul II fut archevêque de 1964 à 1978. Elle est ponctuée par le week-end final autour du Saint-Père. Le témoignage de chrétiens d’Orient, l’exhortation du Pape, ou encore le silence de millions de jeunes en prière devant le Saint-Sacrement resteront des moments forts de ces JMJ. Notons aussi la grande dignité et la beauté des offices liturgiques.

Du 11 au 14 août : alors que presque toute la communauté est en vacances – en attendant la célébration du 15 août – et visiblement à peine fatigué par le camp Saint Michel et les JMJ, l’abbé Molin accompagne ses routiers de Marseille sur la route entre Conques et Le Puy.

Lundi 15 août : la fête de l’Assomption, avec sa procession sur le port après la messe, rassemble un peu moins de monde que les années précédentes à Saint-François-de-Paule, sans doute en raison des menaces terroristes. L’abbé Loiseau exhorte chacun à rester ferme et à ne pas céder à la peur, ce que souhaite le terrorisme islamique.

Dimanche 21 août : c’est la rentrée communautaire pour tous les Missionnaires, à Toulon. Le lundi 22, ils partent tous en session d’intégration, d’étude et de détente bien sûr, sur les bords du lac Léman, à Sciez, dans la propriété des Dubrule. Au programme, beaucoup de sport : foot, ski nautique, badminton, tennis, vélo. Mais aussi balades culturelles dans des petits villages savoyards typiques.
Ces vacances sont aussi l’occasion d’accueillir les nouveaux propédeutes de cette année : Etienne et Henri. Thibaud, le 3e à rentrer, doit finir son internat de médecine pour entrer dans la communauté. Son arrivée est prévue mi-octobre.

Du 28 août au 2 septembre : la vie trépidante dans les différentes paroisses que dessert la communauté reprend après le calme de l’été. L’abbé Matthieu et frère Guillaume ont une session de travail à Draguignan avec les prêtres de la paroisse. L’abbé Gillet et l’abbé Molin, à Marseille, accueillent l’abbé Hugues qui fera son stage diaconal là-bas. A Toulon, les séminaristes remettent la maison en marche et les propédeutes sont initiés par l’abbé Loiseau et l’abbé Dubrule au rythme qui sera le leur pendant toute l’année.

Lundi 29 août : le nouvel immeuble, rue Daumas, voit passer de nombreux artisans qui viennent proposer des devis pour les travaux. Nous espérons que ceux-ci pourront commencer en octobre.

Mardi 30 août : les séminaristes de la Castille partent en pèlerinage en Turquie pendant 10 jours avec parmi eux, Edouard, l’abbé Médéric, l’abbé Vincent et l’abbé Montfort.

Lundi 5 septembre : l’abbé Loiseau et l’abbé Dubrule partent pour Jouques avec tous les séminaristes qui ne sont pas en Turquie, dont les trois propédeutes. Thibaut a en effet pu se libérer de son stage d’internat pour venir faire cette retraite. Ils ont la joie de célébrer l’anniversaire de la dédicace de l’abbatiale autour du père Daniel-Ange, de passage à l’abbaye pour cette occasion.
Et c’est ainsi que la miséricorde nous guide jour après jour.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France