Missionnaires de la miséricorde divine
https://misericordedivine.fr/Evangeliser-les-musulmans
      Evangéliser les musulmans

Evangéliser les musulmans

De nombreux chrétiens croient que l’évangélisation des musulmans est une entreprise vouée à l’échec.


C’est un manque de foi dans la puissance de Dieu et une méconnaissance des attentes profondes du cœur de tout homme, en particulier des musulmans.

Les semences de vérité et pierres d’attentes présentes dans l’Islam et la communauté musulmane


Ces semences de vérité ne sont pas sans ambiguïté. Le discernement est toujours nécessaire.

Il est indéniable que les musulmans sont passionnés par la question religieuse. Bien souvent ce sont eux qui nous abordent pour débattre. Ils sont attachés aux rites (prière, Ramadan, hallal), et à la pratique religieuse.
Ils ont souvent un sens très fort du sacré, de la famille, de la parentalité, même s’ils sont touchés de plein fouet par la modernité et le libéralisme.
Ils sont profondément choqués par les dérives libérales de la société française (mariage homosexuel, marchandisation et exposition du corps féminin, théories du genre, laïcisme). Pour autant, ils ne sont pas forcément prêts à s’investir dans la société.

Les difficultés et les impasses


La crise de l’identité française et chrétienne
La France connaît une grave crise identitaire ; l’Europe est mal à l’aise avec son histoire, en particulier la colonisation ou ses racines chrétiennes. Pourtant, pour aimer l’autre et accueillir la richesse dont il est porteur, il faut connaître et accepter sa propre identité de manière sereine. Le catholicisme français traverse aussi une forte crise et peine à transmettre la foi aux générations suivantes.

Le malentendu islamo-chrétien
Il est entretenu par la méconnaissance à la fois du phénomène religieux par les athées, du christianisme par les chrétiens et de l’islam par les musulmans ! Il consiste à comparer les pratiques extérieures entre musulmans et chrétiens sans chercher à en connaître les raisons profondes. On entend souvent par exemple :« Au fond, le christianisme et l’islam c’est la même chose (amour du prochain, Jésus et Mahomet sont des prophètes, le voile islamique et celui des religieuses) ». Ce malentendu bloque la recherche de la vérité.

Le rapport à la raison
Lorsqu’il y a contradiction entre la raison et le Coran, c’est ce dernier qui l’emporte sans que l’on cherche à approfondir. Il y a ici la difficulté à comprendre les distinctions, ou le recours à la métaphysique (Fils de Dieu ne signifie pas relation sexuelle en Dieu).
La liberté religieuse
Immense problème de l’impossibilité de la conversion, même chez les non-pratiquants. Les familles s’opposent bien souvent de manière violente au baptême d’un de leurs membres.

Les solutions possibles


La prière
Il convient de rappeler que seul Dieu produit la grâce de la conversion et change le cœur des hommes. La mission, souvent aride, donne toujours beaucoup de joie. Dieu agit dans le secret des cœurs. Il a voulu que la puissance de cette action mystérieuse dépende de notre prière et de nos sacrifices.
Aujourd’hui, il y a un phénomène énorme de conversions de l’islam au christianisme, phénomène impossible à quantifier parce que les convertis doivent se cacher. Le Seigneur parle notamment par les songes ou grâce aux moyens mis en œuvre par les protestants au Maghreb (radio, distribution d’évangiles, etc.).
Apparitions de la Vierge à Zeitoun (banlieue du Caire de 1968 à 1971) devant 250 000 personnes, chrétiens et musulmans !

La présence chrétienne
Elle doit être à deux niveaux, d’une part personnelle et d’autre part communautaire.
Au niveau personnel
Les musulmans doivent savoir que vous êtes chrétien pour pouvoir vous interroger. Il faut être présent, répondre aux questions avec patience, certain du travail intérieur de l’Esprit-Saint dans les cœurs, témoigner de la Miséricorde. Nous expérimentons chaque jour l’importance du témoignage du célibat qui manifeste que Dieu peut combler le cœur de l’Homme.
Au niveau communautaire
Immense importance du combat culturel, de la visibilité des chrétiens. Une mauvaise compréhension de la laïcité, voire de la liberté religieuse prônée par Vatican II, ainsi que la peur de l’extrémisme musulman pourraient encourager les Français à interdire toutes manifestations religieuses dans la sphère publique (port de la soutane, processions, crèches). Ce serait une erreur terrible : cela exaspérerait les musulmans d’une part, et cela empêcherait tout rayonnement du christianisme.

Que nos paroisses soient des familles
Les musulmans qui se convertissent perdent tout. Leur conversion a un prix terrible ! Si on veut qu’ils quittent l’Umma, ils doivent pouvoir trouver une véritable famille parmi les chrétiens. Nos paroisses doivent apprendre l’accueil : le Seigneur ne pourra nous envoyer des musulmans en recherche que lorsque nous serons capables de les accueillir. Pour cela, il faut aimer les musulmans, profondément, jusqu’à vouloir donner notre propre vie pour les sauver.

L’évangélisation des musulmans est possible, même si elle se heurte à de nombreuses difficultés, la plus grande étant notre propre tiédeur. Mais les Arabes ne sont-ils pas les derniers à avoir reçu la bonne Nouvelle des Apôtres (cf. Ac 2, 11) ?

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France