Missionnaires de la miséricorde divine
https://misericordedivine.fr/Nouvelles-d-octobre-2009
      Nouvelles d’octobre 2009

Nouvelles d’octobre 2009

L’ordination de l’abbé Eloi a plongé notre communauté dans l’action de grâces, dans cette dynamique de la grâce qui, par notre intermédiaire, se répand en nous et autour de nous. Telle est la vocation du prêtre ! Le sacerdoce ne peut plus être vécu comme une fin à atteindre, mais comme un commencement perpétuel, en écho au don que renouvelle chaque jour Notre-Seigneur à l’autel, chaque jour au confessionnal, chaque jour…


L’abbé Jean-Raphaël Dubrule se rend du 28 au 30 septembre à Gricigliano, pour l’ordination sacerdotale des abbés Joseph Amadieu et Alexis Rouquayrol, qui furent ses compagnons de route du temps de Jeune Chrétienté (Missio aujourd’hui), mouvement qui permet à tant de jeunes de discerner l’appel du Seigneur en eux… quatre anciens sont actuellement dans notre communauté ; c’est dire la belle fécondité de ce mouvement ! Il reçoit à Sieci un accueil chaleureux qui le touche particulièrement et dont il fait longuement mention lors de son retour à Toulon, comme exemple à suivre pour chacun d’entre nous. Il n’appartient pas au chroniqueur scrupuleux et charitable que j’incarne de faire mention des burlesques déboires et autres histoires saugrenues qu’il eut lorsque notre bon abbé rentra dans le Var, après seulement… quinze heures de route !

Notre nouveau prêtre, sitôt ordonné, part quant à lui du 8 au 11 octobre à Versailles - en son terroir familial - pour un week-end si chargé qu’il en concurrencerait presque le célèbre soldat grec qui parcourut le chemin entre Marathon et Athènes sans prendre le temps de souffler… Hum ! Il nous est toutefois revenu sain et sauf, après avoir célébré deux « première messe », assisté par l’abbé Loiseau, une rencontre avec les Témoins de la Miséricorde, un temps avec sa famille, etc. Il revient le dimanche soir, afin d’être présent au pèlerinage des prêtres (accompagnés des séminaristes) à Cotignac, initiative lancée par Mgr Rey cette année. A ce stade de la chronique, vous vous dites tout comme moi : « Pauvre abbé ! Il mérite bien du repos… » Ah mes amis, comme je vous comprends ! L’abbé Éloi se dit peut-être la même chose au moment de se coucher le lundi soir, en pensant à la paisible matinée qui l’attend… le voici endormi… chut… Mais qu’est-ce ? les pompiers ? à cette heure ? Tôt le matin, une équipe d’intervention évacue en urgence tous les habitants du bas du cours Lafayette : une canalisation de gaz a en effet été percée par les ouvriers. Tant pis ! Le repos rémunérateur est remis, une nouvelle fois.

Le 11 octobre a lieu le pique-nique paroissial, dans une ambiance champêtre et festive, à l’ombre des arbres de la Castille. C’est l’occasion de renforcer les liens amicaux au sein de la paroisse, par la présentation des nouveaux arrivants et des différents projets de l’année, dont le fameux pèlerinage à Ars, en février prochain. Mgr Rey y fait une courte apparition. L’abbé Dubrule est contraint de quitter plus tôt cette petite fête pour se rendre à Toulouse où il commence une licence canonique à l’Institut Saint-Thomas d’Aquin, sous la direction des dominicains, dont le père Serge-Thomas Bonino. A six reprises dans l’année, pour une durée d’une semaine chaque fois, il sera ainsi appelé à suivre des cours dans la « Ville Rose ».

Le 17 octobre est lancé un « Cœur de Miséricorde », pour les paroissiens qui souhaitent approfondir leur lien avec la communauté. Deux branches sont ainsi prévues, que nous pourrions résumer ainsi : la première - aujourd’hui mise en place - pour les célibataires, la seconde - en cours de lancement - pour les personnes mariées. Les personnes intéressées peuvent se manifester auprès de l’abbé Loiseau.

Les activités paroissiales débutent une à une : catéchisme pour les enfants, formation pour les jeunes et les adultes, scoutisme… Le 18 octobre est organisé le pèlerinage du groupe Europascout au sanctuaire Notre-Dame des Anges. Cécile Ouali est toujours Akela pour les louvettes, tandis que Guillaume et Henry reprennent la meute de louveteaux, après le départ en stage de Matthieu. Le lendemain, nos trois prêtres partent en récollection à l’abbaye Notre-Dame de Fidélité à Jouques où ils sont très bien accueillis.

A la fin du mois d’octobre, une vingtaine de jeunes et la communauté au grand complet se retrouvent pour un week-end qui mêle amitié, vie spirituelle et… baignades ! Il y a des traditions à ne pas perdre ; c’est que dans le sud, il ne s’agirait pas de perdre le nord (elle est facile, je vous l’accorde, mais à défaut…) Le dimanche soir, le 104 gagne en sérénité avec le départ en vacances des premiers séminaristes, aux quatre coins de la France. L’heure est au repos… sauf pour l’abbé Dubrule qui se rend à Lourdes avec les collégiens du diocèse et Henry qui va avec des lycéens à Ars.

Jeudi 29, nous apprenons avec douleur le retour à Dieu du père de Pierre, séminariste de première année. Depuis le début des vacances de la Toussaint, il était à son chevet. A la messe d’enterrement, célébrée mardi 3 à l’église saint Louis de Port-Marly par Mgr Gilles Wach, prieur général de l’Institut du Christ Roi, l’abbé Dubrule officie comme diacre. L’inhumation a lieu le lendemain dans le caveau familial, non loin d’Avignon. Cinq membres de la communauté, venus du Barroux, sont présents aux côtés de Pierre et de sa famille.

Le 1er novembre, nous nous retrouvons pour fêter tous nos saints, sans exception afin de ne pas frustrer la Finou de Chez la Rouge du « conte de la sainte aux litanies », d’Henri Pourrat. La désormais traditionnelle procession au Mourillon rassemble en début d’après-midi les enfants du doyenné. En fin de journée, nous partons à l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, pour la première session de formation de l’année.

Et c’est ainsi que la Miséricorde de Dieu nous guide jour après jour…

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France