Missionnaires de la miséricorde divine
https://misericordedivine.fr/Nouvelles-de-mars-2010
      Nouvelles de mars 2010

Nouvelles de mars 2010

L’évêque se souciant de la formation spirituelle et intellectuelle de ses prêtres, le supérieur de la Castille se souciant de celle de ses séminaristes et le curé de celle de ces fidèles, le mois de Mars 2010 est rythmé par les retraites (ou récollection) et par les différentes sessions de formation.


L’abbé Dubrule ouvre le bal avec la 4ème session de théologie à Toulouse. En plus des différents cours prévus au menu s’ajoute le grand oral pour la validation de son baccalauréat de Théologie. Pendant ce temps, les prêtres du doyenné se réunissent pour une journée de récollection prêchée par le père Ludovic Lecuru, osb, sur le curé d’Ars et le sacerdoce. Notre ami eudiste, le père Pierre Fresson vient prêcher pour le 3ème dimanche de carême sur le combat contre les forces démoniaques tandis que l’abbé Dubrule monte à Port Marly pour une prédication et une conférence de carême sur le sacerdoce et le service. C’est au tour de l’abbé Gillet de partir en formation avec les jeunes prêtres de la province. Durant quatre jours à la Sainte-Baume les intervenants se succèdent comme Mgr Rey, Mgr Cattenoz, ou le père François Bouttin ancien supérieur de la Castille pour des enseignements spirituels ; une professionnelle de la communication passe une journée avec eux pour leur donner les bases de l’animation de réunion, avec une simulation plus vraie que nature. Une mise en pratique est prévue au prochain conseil paroissial !

Le diocèse de Toulon a hérité d’une étole du curé d’Ars. Durant cette année sacerdotale, elle est proposée à la vénération des fidèles lors de son passage dans les paroisses qui en font la demande. Et c’est le week-end du 13/14 mars que nous les accueillons à la paroisse Saint-François-de-Paule. Afin de solenniser l’évènement, une récollection paroissiale prêchée par l’abbé Christian Gouyaud venu de Strasbourg est organisée samedi soir et dimanche. Elle est ouverte à tous, les petits étant pris en charge par les séminaristes et les plus grands tenus en haleine par l’abbé Loiseau jusqu’à l’intervention de notre prédicateur. Les fidèles présents au cours de la veillée peuvent venir vénérer l’étole du saint curé et lui confier leurs intentions.

Dès le lendemain, tous les prêtres du diocèse se retrouvent à la Castille à l’appel de Mgr Rey pour la journée de formation permanente. C’est le nouveau père abbé de Saint-Wandrille qui fait le premier enseignement sur le sacerdoce. Sa lecture du chapitre 13 de saint Jean (le lavement des pieds) est bouleversante par sa profondeur. L’archevêque de Marseille nous adresse aussi quelques mots l’après-midi sur le sacerdoce et la mission.

Il fallait être à Cotignac le vendredi 19 mars pour la fête de Saint Joseph. La communauté y est représentée d’une part par quelques propedeutes en stage paroissial à Fréjus et venus pour l’occasion, et d’autre part par l’abbé Gillet qui accompagne l’école Anne de Guigné dont il est l’heureux aumônier. Après la messe qui rassemble des centaines de personnes, tous se précipitent vers la fontaine d’où l’eau à jailli, à l’endroit même indiqué par le bienheureux protecteur de la Sainte Famille au petit berger assoiffé. Le défi immédiat est de ne perdre aucun des enfants de l’école. La cohue passée, Ils vont recueillir un peu d’eau à la source avant de partir en pèlerinage vers le sanctuaire ND de Grâces. Après une savante répartition dans les voitures le convoi arrive à Toulon…

Comme chaque année au mois de mars, la communauté organise le week-end Miséricorde et Mission. Il a lieu cette année à la Castille, du vendredi soir au dimanche soir sur le thème « Sacerdoce et Miséricorde ». Une vingtaine de jeunes répondent présents pour cet évènement désormais traditionnel. Le ton est donné par la projection d’un petit film sur le sacerdoce, réalisé par la congrégation pour le clergé, film qui rappelle de manière très claire l’identité sacerdotale. Des temps de prières, de mission, d’échange et d’accueil de nouveaux témoins de la miséricorde rythment ce week-end.

Le vendredi qui suit, c’est l’abbé Dubrule qui part à la Sainte Beaume prêcher une récollection pour les confirmés de l’école Notre Dame de Missions tandis que le samedi, l’abbé Gillet retourne à Cotignac mais cette fois-ci pour accompagner la récollection du groupe Domus Christiani de Marseille.
Commence alors la Semaine Sainte. Elle commence pour les séminaristes par une retraitede trois jours, prêchée par le diacre Gilles Rebêche. Elle est interrompue comme chaque année par la messe chrismale à la cathédrale de Toulon. En cette année sacerdotale, plus de 25O prêtres entourent l’évêque ! Entre les nouveaux arrivés et les nouveaux ordonnés, ils sont toujours plus nombreux d’année en année. « La moisson est abondante et les ouvriers toujours plus nombreux »…

Les offices de la Semaine Sainte commencent mercredi soir avec l’office des ténèbres du Jeudi Saint. De nombreux fidèles vivent avec nous cet office très sobre et très poignant à la fois. L’abbé David Biziou nous rejoint pour vivre et solenniser avec nous tous les offices.

C’est une joie de voir les fidèles venir toujours plus nombreux assister aux Offices des jours saints. Ce sont plus de 800 personnes qui participent au chemin de Croix en présence de l’évêque dans les rues du vieux Toulon.
L’abbé Dubrule officie pour la première fois à la vigile pascale secondé par les abbés Gillet et Biziou pour qui c’est aussi une première. Tout se passe pour le mieux grâce au professionnalisme des servants d’autel ! le tout porté par le chant de la chorale qui mérite bien quelques éloges. Notre action de grâce se prolonge dans la nuit par un réveillon au 104. L’évêque et plusieurs jeunes de la paroisse se joignent à nous.

La joie de Pâques se poursuit avec une grande affluence à la messe. Un petit verre à la sortie, sur le marché, permet aux fidèles d’échanger leurs vœux, mais la pluie disperse bien vite cette foule.
Après cette semaine bien chargée, la communauté prend une journée de repos dans le haut Var à Fayence avec les prêtres de la communauté Saint Martin. Repas, visite de villages et de chapelles prières.
Enfin, pour clore le registre des récollections et retraites du mois, nous allons au monastère du Barroux pour quelques jours de repos-formation. L’abbé Gillet célèbre une première messe chez les moines et une autre chez les moniales.

Et c’est ainsi que la miséricorde de Dieu nous guide jour après jour.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise catholique du Var

Eglise de France