Vivre de la miséricode, y puiser dans l'Eucharistie et l'annoncer au monde

« Le but de la Société est la sanctification de ses membres en vivant de la miséricorde. Ses membres mettent en valeur le témoignage de la miséricorde, comme le Christ l’a révélé à sainte Faustine, puisent cette miséricorde dans l’Eucharistie, célébrée particulièrement dans la forme extraordinaire du rit romain selon l’esprit du Motu Proprio Summorum Pontificum et répandent cette miséricorde avec un zèle missionnaire en vue de la Nouvelle Évangélisation, particulièrement envers les musulmans ». (Extrait des statuts canoniques de la communauté)

1. Vivre la Miséricorde

C'est véritablement la miséricorde qui est au cœur de la communauté et unit ses charismes.

« Je ne suis qu’amour et miséricorde. Il n’y a pas de misère qui puisse se mesurer à ma miséricorde, ni de misère qui puisse en venir à bout puisqu’au moment de se communiquer, ma miséricorde s’amplifie. L’âme qui fait confiance à la miséricorde est la plus heureuse car je prends soin d’elle ». (Petit Journal de sainte Faustine, n°1273)

Touchés par le message du Christ miséricordieux, les membres vivent de cette spiritualité pour eux-mêmes d'abord, en recevant avec une confiance toujours plus grande la miséricorde du Christ, et en cherchant à devenir de plus en plus miséricordieux au sein même de la communauté.

Ils veulent aussi transmettre ce trésor au monde, selon les souhaits de Jean-Paul II : « La lumière de la miséricorde divine, que le Seigneur a presque voulu remettre au monde à travers le charisme de sœur Faustine illuminera le chemin des hommes du troisième millénaire ». (Jean-Paul II, 30 avril 2000).

Sous le patronage de sainte Faustine, nous travaillons à répandre la dévotion au Cœur miséricordieux du Christ et au Cœur Immaculé de Marie et à devenir chaque jour davantage miséricordieux.

2. Adorer l’Eucharistie

L'Eucharistie est le lieu privilégié où venir puiser la miséricorde, et c'est pourquoi elle est mise en avant, tout particulièrement dans la communauté.

La messe
L’Eucharistie est le centre de notre vie. La célébration du Sacrifice de la messe en est la source et le sommet. Dans l’esprit du Motu Proprio Summorum Pontificum, et à la demande de Monseigneur Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, la communauté exerce son charisme par la célébration de la messe et des autres sacrements dans la forme extraordinaire du rit romain.

L’adoration eucharistique
Conscients que la fécondité apostolique dépend de notre intimité avec le Christ, prêtres, frères et séminaristes adorent ensemble le Saint-Sacrement au moins une heure par jour.

3. Évangéliser

Aller vers les périphéries
Les missionnaires évangélisent d'abord au travers d’un ministère paroissial ordinaire. L’évêque de Fréjus-Toulon nous a confié Saint-François-de-Paule,  première paroisse personnelle en France, érigée en 2005, dans la forme extraordinaire du rit, dans la basse ville de Toulon, sur le port, près du cours Lafayette où se tient tous les jours le marché provençal, dans un quartier peuplé de 75 % de musulmans.

De plus, tous les missionnaires ont à cœur d’utiliser toutes les formes possibles d’annonce de l’Évangile, parfois en les adaptant au contexte actuel :
- visites à domicile
- évangélisation de rue
- processions et chapelets publics
- groupe de prière de jeunes
- évangélisation sur les plages
- veillées de prière ouvertes à tous

 

Mission auprès des musulmans
Pensant que tout homme a le droit de connaître le Christ, la communauté prie plus particulièrement pour les musulmans et établit des liens d’amitié avec eux, occasions d’annoncer l’amour du Christ et de dialoguer en profondeur. Ses membres se forment aussi sur l’Islam et ont à cœur de connaître cette culture et découvrent, notamment lors de stages inter-cycles, des pays musulmans.

La communauté est confiée à l’intercession du bienheureux Charles de Foucauld, témoin du Christ en monde musulman.

 

4. Vie fraternelle

Sans être un charisme au sens strict, la vie communautaire est essentielle pour les Missionnaires de la Miséricorde. Elle prend une grande place dans les 8 ans de formation, où chacun apprend à aimer ses frères qu’il n’a pas forcément choisis. Elle tient une place encore plus importante dans les apostolats puisque les membres sont envoyés par trois dans les lieux qui leurs sont confiés.

PRETRES ET FRERES POUR ANNONCER LA MISERICORDE