CAP

Du 4 au 7 novembre : LYON
L’abbé de Franclieu emmène les propédeutes rejoindre l’abbé Grenier et frère Sébastien à Lyon. C’est l’occasion de découvrir ce beau lieu d’apostolat et l’histoire du Lyon chrétien (histoire qui n’est pas terminée, Dieu soit loué!)

7 novembre : PREMIÈRE MESSE
L’abbé Grenier, nouvellement ordonné, revient à Draguignan pour célébrer une première messe. Moment de grâce, de joie et d’émotion pour nos paroissiens qui l’ont suivi lors de son année diaconale! Un beau gâteau lui est confectionné par nos réfugiés irakiens.

10 novembre : BÉNÉDICTION
Bénédiction des locaux du centre anthropologique de Provence (CAP) par Mgr Rey, en présence de nombreux professeurs et des étudiants, autour de Benoît Dumoulin, le directeur du centre.

12 et 13 novembre : PRISON
L’abbé Bévillard part deux jours à Lyon pour la session «SNAP1», formation initiale des aumôniers de prison. L’accompagnement spirituel des détenus fait partie des œuvres de miséricorde, c’est une grâce d’y contribuer.

17 novembre : RIP
Messe de funérailles de notre ancien curé de Draguignan, le père José Van Oost. Il est mort des suites de sa maladie de Charcot en offrant sa fin de vie pour la paroisse. Que Notre-Dame-du-Peuple l’accueille en paradis.

20 et 21 novembre : MISERICORDIA
Les abbés de Franclieu et Marie-Jeanne sont accueillis à l’Évangile-de-la-Vie (Bollène) pour un week-end de formation des chefs d’équipe et adjoints Misericordia.

22 au 25 novembre : FORMATION
L’abbé Dubrule est à Paris pour la deuxième session de formation des responsables de séminaire, avec quatre autres prêtres du séminaire de La Castille. Il en profite pour avoir une soirée de prière et de formation avec des jeunes de Spes-Miséricordia.

27  novembre : MARIAGE ÉDOUARD
Toute une délégation de la communauté se rend au mariage d’un ancien membre de la communauté, Édouard Jaumouillé. Sa ferme est en fête même si la neige abondante oblige le marié à rester sur son tracteur pour aider chacun à rentrer chez soi…

27 novembre au 4 décembre : TRIORS
Les propédeutes sont en semaine de lectio divina à Triors. C’est la semaine de l’élection du nouveau père abbé, dom Louis Blanc, qui prend la place de dom Hervé Courau, qui avait remis sa charge.

29 novembre au 3 décembre : FORMATION
L’abbé de Franclieu est à l’Institut Saint-Thomas-d’Aquin (Toulouse) pour sa deuxième session de formation, où il étudie la vertu de religion et la notion de péché chez le docteur angélique. Avec un très bon cours du père Perrier notamment.

11 décembre : IMMACULÉE CONCEPTION
Tous les séminaristes de la communauté sont au séminaire de La Castille pour la fête de l’Immaculée Conception, fête un peu réduite en raison du contexte sanitaire à nouveau précaire.

12 décembre : NOËL DES COMMERÇANTS
Les commerçants du quartier ont sollicité les paroissiens des Minimes pour animer leur Noël des commerçants. Chorale de Noël, vin chaud et catéchisme sur Noël : très beau moment aux périphéries!

19 au 21 décembre : ÉVRON
L’abbé Dubrule est à Évron, la maison de formation de la communauté Saint-Martin, avec le père Benoit Moradei, recteur du séminaire de La Castille, pour découvrir la manière dont est organisé ce lieu qui accueille près de quatre-vingt-quinze candidats au sacerdoce. L’accueil est extrêmement chaleureux de la part de don Louis-Hervé Guiny, le directeur, et don Paul Préaux, modérateur de la communauté.

21 au 23 décembre : RÉCOLLECTIONS
Les membres de la communauté à Strasbourg font une récollection de Noël au sanctuaire de Notre-Dame-des-Trois-Épis. Ceux de Toulon, Marseille et Draguignan font une récollection de Noël au monastère des dominicaines de Saint-Maximin, dans un cadre très propice. La messe du 22 décembre est célébrée dans la magnifique basilique qui contient le chef de sainte Marie-Madeleine.

24 décembre : NATIVITÉ
L’abbé Dubrule vient renforcer l’équipe de Draguignan pour la Nativité. Merci de sa présence!

26 décembre au 2 janvier : CEP
Luc et Pierre-Albéric, deux séminaristes qui sont aussi louvetiers, passent un CEP dans le Var avec les Europascouts. Ils reviennent heureux et un peu fatigués!

9 janvier : ÉPIPHANIE ET VISITE ÉPISCOPALE
Première marche des rois dans les rues de Draguignan. Une étoile, trois mages, un cortège joyeux de petits rois et reines, des galettes et un concert provençal, c’était Bethléem à Draguignan!

Ce même dimanche, l’archevêque de Marseille, Mgr Aveline, montre sa paternelle bienveillance à l’égard des fidèles de Saint-Charles en venant y célébrer la sainte messe et en prenant le temps de rencontrer les fidèles.

9 au 15 janvier : ROME
Les trois propédeutes sont à Rome avec les abbés Dubrule et Vojtek. Ce dernier, très grand connaisseur de la ville éternelle pour y avoir fait ses études de séminaire, est un guide merveilleux. Visites d’églises, prière sur le tombeau de saints, rencontres avec des personnes travaillant au Vatican, glaces et pâtes sont au programme.

17 au 21 janvier : EXAMENS
Semaine d’examen pour tous les séminaristes, depuis les propédeutes jusqu’aux «théologiens». L’ambiance est studieuse, car il faut valider chaque matière.

22 janvier : PORTE-À-PORTE À COLMAR
À Colmar, les missionnaires organisent avec le curé de la paroisse territoriale un après-midi de porte-à-porte dans le quartier Saint-Joseph autour de l’église. Ils sont accompagnés d’une quinzaine de fidèles attachés à la paroisse personnelle de la Croix-Glorieuse ou à la paroisse territoriale Saint-Joseph. Chacun des missionnaires est marqué par les très bons contacts noués avec les paroissiens et revient heureux d’avoir servi le règne de Dieu.

30 janvier : CONFIRMATIONS
À Strasbourg, Mgr Kratz, évêque auxiliaire, devait venir célébrer la messe de confirmation pour dix-sept adolescents et cinq adultes. Positif à ce que nous savons, il a dû déléguer au pied levé la cérémonie au chanoine Gouyaud qui a ainsi pu retrouver ses anciens paroissiens!

30 janvier : BÉNÉDICTION ABBATIALE
L’abbé Bévillard représente la communauté à la bénédiction abbatiale de Dom Louis Blanc, nouveau père abbé de Triors, que bon nombre de missionnaires ont connu aux grands clercs de Saint-Germain-du-Chesnay ou à l’école Saint-Dominique-du-Pecq. Nous l’assurons de nos prières fraternelles et de notre amitié pour cette charge qu’il a accepté de prendre.

… Et c’est ainsi que la Miséricorde divine progresse de jour en jour.

Publié dans , le 22 mars 2022

PRETRES ET FRERES POUR ANNONCER LA MISERICORDE