ordination-grenier

Le samedi 26 septembre 2020, Mgr Dominique Rey a ordonné diacre l’abbé Mathieu Grenier, en l’église Saint-François-de-Paule lors d’une messe pontificale en présence de sa famille et de nombreux fidèles.

De l’engagement définitif au sein de la communau­té à l’ordination diaco­nale de l’abbé Grenier puis à la sainte Eucha­ristie, l’instant est solen­nel dans le choeur de l’église paroissiale.

MOMENT DE GRÂCES

Avant d’être ordonné diacre par l’évêque, l’abbé Grenier s’en­gage définitivement au sein de la communauté : « (…) En présence de l’abbé Jean-Raphaël Dubrule, supérieur de la communau­té, je m’engage définitivement au sein de la Société des missionnaires de la Miséricorde divine. Selon les constitutions de la communauté, je veux vivre de la spiritualité de la Mi­séricorde divine et en devenir l’apôtre. Je veux par amour du Christ et de son Église être au ser­vice de la nouvelle évangélisation, spécialement auprès des musul­mans. Je veux enfin faire de l’Eucha­ristie le centre de ma vie (…) »

Au « Laudate dominum, omnes, gentes, alléluia », repris en choeur par la communauté et l’assemblée pour rendre grâce, un court silence fait place à l’ordination diaconale.

PROSTRATION ET IMPOSITION DES MAINS

« Toute ordination diaconale opère une transfiguration. En l’humanité d’un être appelé par Dieu se fa­çonne la présence du Christ sau­veur », explique ainsi Mgr Rey au début de la cérémonie.

Alors que retentit de la bouche du chantre la litanie des saints à la­quelle répond l’assemblée par le « ora pro nobis », l’ordinand se prostre en signe d’humilité et d’une parfaite disponibilité à l’appel divin. Puis l’évêque impose la main sur sa tête, procédant ainsi à l’ordina­tion. L’abbé Grenier revêt alors l’étole et la dalmatique, signes de son service diaconal.

L’assemblée reprend en choeur le « Laudate dominum » avant que s’opère par l’évêque le saint sacri­fice de la messe.

MOMENT DE JOIE

La magnifique messe d’ordination s’achève. Les missionnaires se re­trouvent autour de leur évêque et de leur frère ordonné pour les tra­ditionnelles photos sur le parvis de l’église.

Là, les passants découvrent et ap­précient une jeune communauté qui, comblée de grâces et de joie, vient de s’agrandir spirituellement.

Publié dans le 8 décembre 2020

PRETRES ET FRERES POUR ANNONCER LA MISERICORDE